Sélectionner une page

Traitement du kyste pilonidal : une révolution!

CHU Tivoli » Presse » Communiqués » Traitement du kyste pilonidal : une révolution!

Plus question pour le patient atteint de la maladie du sinus pilonidal de souffrir de suites opératoires lourdes et douloureuses et de se retrouver en incapacité de travail pendant plusieurs semaines. Le CHU Tivoli innove et utilise le traitement par sonde laser pour venir à bout de cette maladie bénigne et pourtant fortement invalidante. Une première en Belgique !

Le kyste pilonidal touche principalement des adultes jeunes, actifs sur le marché de l’emploi. Cette maladie se caractérise par l’apparition d’un kyste situé au niveau du pli inter-fessier qui s’infecte de manière récurrente et douloureuse. Elle est due soit à la présence, dans le tissus sous cutané du bas du dos, de résidus embryonnaires soit la pénétration d’un poil sous la peau.

Le kyste pilonidal peut passer inaperçu pendant des années, sans faire souffrir le patient puis peut s’infecter du jour au lendemain et former un abcès. Bien souvent, un traitement chirurgical complet est nécessaire afin d’éliminer définitivement le kyste.

Aujourd’hui, deux types de traitement chirurgicaux sont pratiqués, entraînant tous les deux des soins journaliers et une incapacité de travail entre 1 et 3 mois. De plus, dans certains cas, des infections de plaie sont fréquentes.

Depuis peu, le CHU Tivoli innove grâce au traitement par sonde laser du kyste pilonidal. Celui-ci consiste à faire passer une petite sonde le long du trajet du kyste. L’extrémité de cette sonde est équipée d’un laser qui vient bruler la paroi du kyste. La cicatrisation est rapide et la plaie, superficielle, ne nécessite pas de pansement particulier. Cette intervention non douloureuse n’entraîne une incapacité de travail que de 2 à 3 jours.

Cette technique, qui a déjà fait ses preuves en Italie et en Allemagne, est une véritable première en Belgique.

De plus, cette opération avant-gardiste n’étant pas encore prise en charge en Belgique par l’INAMI et les organismes assureurs, le CHU Tivoli a décidé de payer le coût de la sonde laser qui s’élève à 250 euros pièce. Le patient ne voit donc pas ses frais hospitaliers majorés par l’utilisation de cette technique révolutionnaire qui vise son confort à de bien nombreux égards.

Les patients porteurs d’un kyste pilonidal ne devraient plus à l’avenir avoir peur de se faire opérer par crainte non seulement des conséquences médicales mais aussi financières et professionnelles que cette pathologie bénigne mais fréquente entraînaient jusqu’ici.

Rendez-vous et informations : 064/27.64.23

Navigation