Sélectionner une page

Je souffre d’hypercholestérolémie, comment puisje passer des fêtes sereinement, sans excès mais sans devoir me priver également ?

Nous vous conseillons d’éviter d’accumuler des repas « riches en calories » sur une même journée. Si c’est le cas, choisissez des aliments moins caloriques pour le deuxième repas.

Mangez équilibré sur la journée et faites-vous plaisir avec modération lors des repas de fêtes. Même lors de ces repas un peu spéciaux, veillez à garder les bonnes rations de légumes et de fruits. Privilégiez les repas copieux le midi et mangez plus léger le soir.

Evitez le surplus d’alcool et choisissez plutôt des alcools secs (champagne, Prosseco, Gin Tonic, Kirr…). Buvez 1L500 d’eau et/ou de thé vert citron par jour. Même pendant les fêtes, continuez votre activité sportive (marche, course…).

Dépensez-vous ! En apéritif par exemple, privilégiez les verrines de velouté, les olives, les dés de fromage, les tomates cerises, les verrines de saumon fumé, les toasts garnis de salade de thon maison, les grissinis enroulés de jambon de parme, les wraps saumon fumé- fromage frais… Au détriment des chips, cacahuètes, toasts au foie gras, au pâté ou autres petits feuilletés. Enfin, optez pour des préparations « maison » afin de pouvoir doser vous-même les ingrédients et réduire, de cette façon, les apports en graisse, en sel, etc.

Si je ne fais qu’un écart à Noël et que je fais une prise de sang le lendemain, est-ce que cet écart aura une incidence sur ma prise de sang ?

Si vous êtes diabétique, votre glycémie risque d’être plus élevée mais cela n’impactera pas l’hémoglobine glyquée qui est le paramètre principal pour évaluer l’équilibre global du diabète et qui représente la moyenne glycémique sur les 2 derniers mois écoulés.

Si vous n’êtes pas diabétique, le dosage de la glycémie à jeun restera normal. Le dosage des lipides (graisses du sang) montrera probablement une augmentation des triglycérides surtout si vous n’avez pas respecté un jeûne d’au moins 12 heures.

Le dosage du cholestérol ne sera pas modifié. Cette remarque concerne aussi les personnes non diabétiques.

Quelles sont les combinaisons d’aliments à éviter ?

Voici 4 recommandations en matière d’association des aliments :

  • évitez d’associer 2 féculents lors d’un même repas, par exemple du pain et des pâtes.
  • évitez de combiner friture et panure le même jour.
  • évitez de manger trop sucré le matin car l’envie de sucre reste toute la journée.
  • évitez les boissons gazeuses lors d’un repas. Vous risquez de souffrir de ballonnements.

Comment se lancer dans une démarche de perte de poids ?

Seul ou accompagné par une équipe pluridisciplinaire? Quelles sont alors ses missions ? « Tout d’abord, le principe de base est de bannir le mot « régime » de la démarche de perte de poids. Ce mot présuppose un « début » et une « fin », et donc un effet « yoyo » garanti !

Il faut éviter les restrictions et les interdits qui n’entraînent finalement que des frustrations. Le besoin est de rééduquer son mode de vie dans sa globalité : opérer une rééducation alimentaire, favoriser l’activité physique et manifester une réelle volonté de changement. Il ne faut plus se mettre la pression. Vous devez renoncer aux résultats rapides, spectaculaires qui ne durent pas dans le temps.

Donnez-vous le temps de parvenir à vos objectifs. Si vous entamez une démarche seul, voici quelques éléments dont il faut tenir compte :

  • changez les habitudes que vous avez acquises depuis des dizaines d’années demande beaucoup d’énergie, de courage et de motivation.
  • le soutien et l’adhésion de l’entourage est primordial.
  • le « manque de temps » est souvent utilisé comme une « bonne excuse » pour ne pas persévérer dans la démarche.

Par conséquent, il existe des cliniques spécialisées qui peuvent vous suivre et vous encadrer dans le processus de perte de poids à long terme.

Au CHU Tivoli, La Clinique du Poids Harmonieux (CPH) vous propose un encadrement multidisciplinaire pour tout problème de poids, et vous accompagne dans un changement à long terme.

Cet encadrement comporte une prise en charge médicale, diététique, psychologique ainsi qu’une remise en condition physique avec un kinésithérapeute. Chaque professionnel exerce des missions bien précises. La pluridisciplinarité est un élément essentiel, chacun remplit un rôle très important. La collaboration et la bonne communication avec le médecin traitant est également un facteur de réussite.

A qui la CPH s’adresse-t-elle ?

  • Aux patients obèses et poly-morbides (terme désignant habituellement la coexistence de plusieurs pathologies, le plus souvent chroniques, chez le même individu).
  • Aux personnes en surpoids. L’objectif étant de prévenir les risques de développer les maladies liées à l’obésité.
  • Aux personnes présentant des troubles du comportement alimentaire.

Voici également les clés du succès d’une telle démarche :

  • consulter de sa propre initiative est le témoin d’une réelle motivation.
  • ne pas avoir entamé de multiples esssais de perte de poids antérieurement.
  • voir tous les intervenants de la CPH et revenir aux rendez-vous prévus.
  • adhérer au programme de remise en condition physique, intensifier l’activité physique en dehors de cette prise en charge (marche, jogging, …).
  • être prêt à changer

Contacts

Clinique du Poids Harmonieux (CHU Tivoli) 
064/27.63.77

Centre Poids et Santé (CHU Ambroise Paré)
065/41.84.00. (information)
065/41.41.41. (rendez-vous)

Navigation