Sélectionner une page

Droits et responsabilités

CHU Tivoli » Espace patients » Droits et responsabilités

Charte des patients

Charte du malade usager de l’hôpital adoptée par le Comité Hospitalier de la Communauté Economique Européenne, le 9 mai 1979 à Luxembourg.

  1. Le malade a le droit d’accès aux services hospitaliers adéquats à son état ou à sa maladie.
  2. Le malade usager de l’hôpital a le droit d’être soigné dans le respect de sa dignité humaine. Cette prestation englobe non seulement les soins médicaux, infirmiers et analogues mais également une sollicitude, un hébergement et un encadrement technique et administratif appropriés.
  3. Le malade usager de l’hôpital a le droit d’accepter ou de refuser toute prestation de diagnostic ou de traitement. Lorsqu’un malade est complètement ou partiellement (de par la loi ou de fait) incapable d’exercer ce droit, celui-ci est exercé par son représentant ou par une personne légalement désignée.
  4. Le malade usager de l’hôpital a le droit d’être informé de ce qui concerne son état. C’est l’intérêt du malade qui doit être déterminant pour l’information à lui donner. L’information donnée doit permettre au malade d’obtenir un aperçu complet de tous les aspects médicaux et autres, de son état, et de prendre lui-même les décisions ou de participer aux décisions pouvant avoir des conséquences sur son bien-être.
  5. Le malade usager de l’hôpital ou son représentant (comme précisé sub. 3) a le droit d’être complètement informé à l’avance des risques que peut présenter toute prestation inhabituelle en vue du diagnostic ou du traitement.
    Pareille prestation doit faire l’objet d’un consentement explicite du malade; ce consentement peut être retiré à tout moment. Le malade doit pouvoir se sentir complètement libre d’accepter ou de refuser sa collaboration à la recherche clinique ou d’enseignement; il peut à tout moment retirer son acceptation.
  6. Le malade usager de l’hôpital a droit, dans la mesure où les conditions matérielles de son environnement le permettent, à la protection de sa vie privée. Le caractère confidentiel de l’information et du contenu des dossiers le concernant, notamment médical, doit être garanti.
  7. Le malade usager de l’hôpital a droit au respect et à la reconnaissance de ses convictions religieuses et philosophiques.
  8. Le malade usager de l’hôpital a le droit de déposer une réclamation, de voir celle-ci examinée et d’être informé des suites données.

Déclaration de principe relative à la politique de sécurité du patient

Dans le cadre de sa politique d’amélioration constante de la qualité, le CHU Tivoli s’applique à protéger ses patients contre les complications qui peuvent survenir du fait de leur séjour ou de leur passage à l’hôpital.
Le développement d’une culture de sécurité des patients (« patient safety ») est un objectif prioritaire, porté par la direction et partagé par tous les prestataires de soins et par leurs collaborateurs. Il nécessite une politique volontariste, créative et transparente, où chacun a une conscience permanente du rôle qu’il joue.
Dans ce cadre, nous nous engageons à :

  • Adopter une attitude non-punitive devant les incidents, pour favoriser leur déclaration, base indispensable de leur étude et de leur prévention. Chaque incident doit être étudié pour en éviter la récidive.
  • Assurer une formation continue à la qualité et aux aspects « sécurité des patients » à tous les prestataires de soins et à leurs collaborateurs.
  • Favoriser la communication et les échanges entre les personnes, les équipes avec qui nous collaborons.
  • Permettre au patient de s’exprimer librement lorsqu’il a le sentiment qu’un incident pourrait se produire (ou s’est malheureusement produit) dans le cadre de sa prise en charge.
  • Encourager chacun – patients, proches et soignants – à participer, par leurs suggestions et leurs idées, à améliorer la sécurité des patients à l’hôpital…

Par mesure de sécurité, tous les patients hospitalisés doivent porter un bracelet nominatif. Si toutefois, celui-ci ne vous a pas été remis ou si vous l’avez perdu, veuillez en informer l’infirmier(e).

Le CHU Tivoli, un Hôpital Sans Tabac

Espace de vie, de soins et d’éducation à la santé, le CHU Tivoli adhère au Réseau des Hôpitaux Sans Tabac. Comme prescrit par la loi, la consommation de tabac est interdite dans l’ensemble de l’hôpital à l’exception du fumoir (8ème étage).

Il est donc formellement interdit de fumer en dehors de ce local. Si vous êtes fumeur, une hospitalisation peut être l’occasion d’arrêter de fumer. N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, au médecin qui vous prend en charge ou au personnel infirmier. Le Centre d’Aide aux Fumeurs (CAF) du CHU Tivoli vous propose un soutien qui vous aidera à atteindre plus sereinement cet objectif (consultation : 064/27.61.14).

Lors de votre séjour au CHU Tivoli, nous vous proposons des substituts nicotiniques qui peuvent vous aider à passer votre hospitalisation sans fumer. Afin d’obtenir des précisions à ce sujet, nous vous invitons à prendre contact avec le personnel infirmier.

Navigation